🔍 2 minutes

Le « Gwoup Konbit » a organisé le samedi 25 juin 2022, dans les locaux de Banj, sur l’autoroute de Delmas, son deuxième atelier annuel de travail et de réflexion autour de la thématique « An n devlope Konbit ».

Cette activité s’est déroulée sous la houlette des responsables du GWOUP KONBIT, dans l’objectif de «trouver une solution haïtienne axée sur les valeurs véhiculées par le KONBIT et accoucher des propositions pouvant servir de repère pour avancer sans laisser personne de côté ».

Pendant cet atelier, trois groupes ont travaillé sur :  « l’intégration du ‘’Konbit’’ dans l’éducation, le développement communautaire et la gouvernance publique », pendant environ 3 heures. L’atelier a été très riche en idées nouvelles et a révélé la potentialité des jeunes leaders dans leurs implications dans le développement du pays, selon les organisateurs.

Lors de la restitution de l’atelier, différentes propositions ont été faites aux responsables de cette initiative, parmi lesquelles il y a « l’adoption d’un hymne et d’une journée nationale du KONBIT pour le 25 juin, l’adoption d’un curriculum au niveau éducationnel prônant les valeurs du konbit, formation et sensibilisation sur les valeurs et principes du KONBIT»

« Les propositions et recommandations ont dépassé les espérances des organisateurs qui reconnaissent en ces participants des véritables piliers et acteurs réels dans la mouvance d’intégration et de vulgarisation du Konbit dans toutes les sphères du pays.», se félicitent les organisateurs.

Plusieurs leaders haïtiens se sont groupés pour une seconde fois ce samedi, dont la coach en motivation, Emmanuelle Georges, afin de réfléchir sur des thématiques cruciales, notamment la motivation personnelle, l’intégrité, la communication, la compétence interpersonnelle, la discipline, entre autres. « displin se pi bèl prèv lanmou anvè tèt ou », a fait savoir la coach Emmanuelle Georges.

De son côté, le Dr Garnel Michel qui a été l’invité d’honneur de cette activité, a tenu un discours visant à faire prendre plus conscience de l’immensité de la richesse de notre pays.

Pour finir, lors de cette cérémonie, trois jeunes leaders venant du Cité Soleil : Pierre Marc Baptiste, Thamara Révolus et Shneeder Lincifort, ont décroché le prix de la 9e édition du « Prim pou chanjman/Cité Soleil Peace Prize », dans le cadre de leurs travaux réalisés au sein de cette commune.

© photo : Jasmé Duméus