🔍 < 1 minute

Considéré comme populiste de droite, versé dans le courant du libertarianisme, l’économiste Javier Milei est élu ce 19 novembre 2023 nouveau président d’Argentine en devançant son concurrent centriste, Sergio Massa, avec plus de 11 points.

Javier Milei est connu pour son positionnement idéologique libertarien et anarcho-capitaliste qui croit à l’effacement de l’État dans les activités économiques et la vie individuelle des gens, en respectant leurs libertés. Pourtant, il est anti-avortement.

Il annonce déjà une vague de privatisations pour résoudre le problème de l’inflation en Argentine et la  dollarisation de l’économie.

Il se range sur l’échiquier politique aux côtés de l’ancien président des États-Unis, Donald Trump, et de l’ancien président brésilien, Jair Bolsonaro, connus pour leurs propos violents et leur ultralibéralisme. L’ancien locataire de la Maison-Blanche n’a pas manqué de le féliciter : « Je suis très fier de toi. Tu vas transformer ton pays et faire de l’Argentine à nouveau un grand pays », a-t-il écrit sur son réseau social Truth Social. Aussi, Il en va de même pour l’ancien président brésilien : « Félicitations au peuple argentin pour la victoire de Javier Milei. L’espoir brille à nouveau en Amérique du Sud », a déclaré Jair Bolsonaro. 

Le nouvel élu argentin, libertarien de sa trempe, promet de faire de l’Argentine une puissance mondiale : « C’en est fini du modèle appauvrissant de la caste. Aujourd’hui, nous adoptons le modèle de la liberté pour redevenir une puissance mondiale. ». Javier Milei a fait savoir dans son discours que, avec son élection comme nouveau président d’Argentine, commence la fin de la décadence du pays et sa reconstruction.

L’économiste de 53 ans qui prendra officiellement ses fonctions le 10 décembre prochain qualifie son élection d’historique  et se considère comme le premier président libertarien de l’humanité.