🔍 2 minutes

Vanessa Jeudi (Vava) a publié vendredi 30 septembre 2022 une nouvelle chanson en mémoire des victimes de la situation de terreur qui sévit en Haïti. “Sa Je Pa wè”, le titre de ce single, évoque la répugnance et l’amertume.

Sur une mélodie acoustique de 4 minutes 44 secondes, Vanessa Jeudi pose sa voix à la fois soft et mélancolique en mémoire des disparus, des personnes kidnappées; des personnes assassinées dont leurs corps ne sont pas ensevelis. «Pou sa ki mouri san antere, pou sa yo antere tou vivan», ainsi dédie-t-elle cette musique.

«Sa je pa wè, sa k disparèt, sa k soti ki pa janm antre», c’est le cri de désolation de l’artiste sur la triste situation en Haïti où le kidnapping est à son paroxysme. Car, des dizaines de personnes sont enlevées par des gangs armés, ce qui plonge les familles dans un profond désarroi : «Sa yo bwote onzè diswa, tout yon fanmi fonn nan fènwa», chante-t-elle .

Outre la violence exercée sous la férule des gangs, Vava chante la violence faite aux femmes  et aux enfants « Sa je pa wè, sa gwo pat men mouche make». La violence qui bat son plein en Haïti n’épargne personne, même pas les enfants, qui pis est, ceux qui ne sont pas encore nés «Ti bebe, ki panko menm fèt yo ponyade nan vant manman», chante-elle tristement.

Elle met également en cause l’impunité criante qui habite le corps social haïtien, « sa non y al kanni n on w ankèt, sa lajistis gentan bliye» . En ce sens, on peut faire référence à l’étudiant Grégory Saint-Hilaire, au bâtonnier Monferrier Dorval, aux journalistes Jean Dominique, Vladjimir Legagneur et la militante Antoinette Duclair…

Pour la voix féminine du groupe Règleman Afè Popilè ( RAP), les victimes de la violence sont éclipsées, sont restées dans l’ombre :  «Sa je pa wè». Toutefois, elle chante la répugnance de la violence : «Sa je pa wè, konn bay kè plen» tout en faisant la déconstruction du proverbe : «Sa je pa wè, kè pa tounen».

La jeune chanteuse fait de son art un acte de dénonciation de la violence sous toutes ses formes. Au début de l’année 2022, elle a collaboré sur l’album “ Pou Listwa” de K-lib, particulièrement sur le titre nécrologique “Nan Fon Lannuit”. «10 lane wout la bout. Lanmò bare n nan chak kalfou», a-t-elle chanté.

Vanessa Jeudi chante l’amertume avec une poétique funèbre tel un requiem.