🔍 < 1 minute

Plus d’une cinquantaine de personnes sont tuées par des hommes armés à la septième section communale de Fond Baptiste, à l’Arcahaie, le mercredi 15 novembre 2023. Ce carnage aurait été perpétré à la suite d’un conflit terrien vieux d’une quarantaine d’années.

Carnage ! Plus de cinquante (50) personnes tuées, leurs cadavres jonchant le sol ; des maisons incendiées laissant la population aux abois, c’est un sinistre tableau dont la toile de fond serait un conflit foncier.

Selon Jean Edner Gilles, agent exécutif intérimaire de la municipalité de la commune de l’Arcahaie, intervenant sur les ondes d’Alter Radio dont la bande sonore est mise en ligne sur le site web d’AlterPresse, ces actes ont été commis par des hommes armés et cagoulés. Selon le rapport de la protection civile dans cette communauté, la majorité des maisons dans cette localité a été incendiée et plus de cinquante cadavres ont été retrouvés, sans compter ceux qui n’ont pas été recensés.

Le maire intérimaire rapporte que selon la population, l’origine de ces actes barbares serait liée à un conflit terrien de plus d’une quarantaine d’années. Il se rappelle qu’en 1994 ce même conflit terrien avait fait plusieurs victimes dans la population, dont des policiers.

Il sollicite l’intervention de l’État central dans le dossier afin d’y remédier. Entretemps, la police intervient pour maintenir la paix dans la localité.